Comment j’ai gagné mes premiers 200 euros sur Internet : je vous dis tout !

 

 

Cet article participe à l’évènement “Comment j’ai gagné mes premiers euros sur Internet et comment vous pouvez le faire aussi” du blog Blogueur Pro. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci.

 

Gagner sa vie sur le web ça fait rêver, non ?!

Qui ne s’est pas dit un jour « pouvoir travailler de chez moi dans un domaine qui me passionne, ce serait le rêve ! » ? Et si, de nos jours, cela était devenu possible ?

 

Des débuts hésitants

Souffrant d’une maladie chronique (la sclérose en plaques), qui me fait vivre la fatigue chronique au quotidien, j’ai vite compris qu’il me serait difficile de pouvoir travailler « comme tout le monde ». A l’époque, seul le métier de salarié était envisageable, à mes yeux, quand on sortait de l’école avec le BAC en poche !

En plus, pour moi, mes parents avaient décidé que je me lancerais dans des études supérieures à la Fac de droit. C’était seulement ainsi que je pouvais prétendre décrocher un « bon emploi » !

Joli rêve pour eux, sauf que rien ne se passait comme prévu.

Étant tombée malade, impossible de continuer mes études.

A l’époque on disait que je souffrais de phobie sociale et de dépression. Je vivais en réalité une « poussée » de troubles cognitifs de sclérose en plaques : troubles de mémoire et d’attention, grosse fatigue, et avec le temps une intense anxiété était apparue. Je ne comprenais pas du tout ce qui se passait.

Durant 4 ans par un psychiatre m’a placé sous anti dépresseur et sous anxiolytique, jusqu’au jour où j’ai décidé d’arrêter le traitement et de reprendre mes études.

En parallèle, j’ai entrepris un atelier de psychodrame (thérapie de groupe) et je me suis passionnée par le chat persan de couleurs chocolat et lilac. En 1996, j’ai même lancé mon propre élevage félin, sous l’appellation « du Domaine des petites peluches« , puis, avec l’importation de mon premier sujet d’exposition (un persan chocolat venu tout droit du Canada), le nom est devenu  « Choco’land Cattery« .

Après plusieurs années passées à la Faculté de droit (Grenoble, Montpellier, Aix en Provence, puis Montpellier), j’ai accumulé les diplômes (maîtrise, DU  de sciences criminelles, MASTER 2 droit des professions et des activités artistiques, MASTER 2 droit de la santé, parcours droit pharmaceutique) , jusqu’à décrocher un Doctorat en droit privé et sciences criminelles, avec mention très honorable.

Lors de la dernière année doctorale, j’avais entendu parler d’une formation sur Internet, destinée à devenir  « blogueur professionnel » ! A l’époque, le nom d’Olivier ROLAND m’était complètement inconnu et un blog était un simple site sur lequel on y racontait sa vie, un peu comme un journal intime ! J’étais à 100 lieux de penser qu’il était possible d’obtenir un revenu conséquent avec un blog et/ou une chaine Youtube.

Pour être franche, je commençais à me poser des questions sur l’intérêt de poursuivre ma rédaction de cette thèse qui n’en finissait pas ! Mais ma directrice de thèse avait vite fait de me remettre sur le « bon chemin » :  rassurer : « Chrystèle, votre thèse est quasiment terminée ! On fixe le mois de décembre pour la soutenir devant un jury … »

Début 2012,  j’étais enfin libérée de ce long et fastidieux travail de thèse et j’allais enfin pouvoir débuter cette formation pour devenir moi aussi « blogueur professionnel » !

 

Choix des premiers blogs

Comme dans sa formation, Olivier recommandait, pour  ceux qui le pouvaient, de choisir 3 blogs (afin d’obtenir plus rapidement des résultats), je m’étais décidée pour les 3 blogs suivants : nuits-sans-stress.com, la-sep.com et mon-blog-juridique.com.

Mais aucun de ces 3 blogs n’ayant remporté un réel  succès, je les continuais mais tout en étant tentée d’en lancer de nouveaux, « pour voir » lequel allait enfin fonctionner. C’était un peu comme si j’étais à la recherche de l’idée du siècle ! En réalité, c’était le meilleur moyen de procrastiner et de me disperser !

Avec le recul, j’ai compris que j’aurais mieux fait de tout miser sur un seul blog avant d’éventuellement passer à un nouveau projet.

Je pense que je manquais de confiance en moi : je doutais beaucoup.

Au final, j’ai quand même réussi à :

  • être remarquée par une journaliste de France 5, qui m’a invitée à participer à l’émission « Allô Docteur ! » en octobre 2014
  • créer et vendre une formation sur les aspects juridiques du blogging

 

Mes premières ventes sur Internet, via mes blogs

Le Blog sur la sclérose en plaques, qui est maintenant devenu « lasepsanstabou.fr« , m’avait rapporté autour de 200 euros, par la vente (en auto édition) de mon livre « Fuck la SEP« , que j’envoyais de chez moi avec une dédicace !

Sur le blog juridique, j’avais réussi à vendre 3 formations à 247 euros.

Dès 2014, je m’étais inscrite en tant qu’auto-entrepreneur.

 

L’état d’esprit est important pour qui veut réussir sur le web. A ce moment là, je n’étais pas encore prête …

Depuis, ma situation a évolué car :

  • ma mère est décédée, me laissant seule avec mon père âgé et handicapé
  • j’ai été désignée par la juge des tutelles curatrice de mon père
  • mon père a été placé en maison de retraite
  • ma maladie (une sclérose en plaques secondairement progressive) continue de s’aggraver, nécessitant d’aménager la maison puis au final d’envisager un déménagement dans les prochains mois
  • le versement de l’AAH (allocation pour adulte handicapé), qui est d’un montant d’environ 800 euros m’a été retiré

Par conséquent, je suis plus que motivée pour enfin « réussir » à gagner ma vie de mon domicile.

 

De nos jours, Internet représente un espoir pour les personnes qui comme moi sont à mobilité réduite et se sentent capables de travailler de chez elles.

Ayant décidé de me faire confiance, j’ai fait une nouvelle demande d’un numéro SIRET et big surprise : j’ai droit à une exonération d’une partie des charges en ce début d’activité … Il y a de quoi être motivée pour réussir non ?

 

 

A suivre

Gagner ses premiers euros est très excitant car on se dit « oui c’est vrai ! On peut réellement gagner de l’argent ainsi ! ». Puis rapidement après, on pense à ce qu’on va bien pouvoir vendre la prochaine fois !

On se met à se mettre à la place de son « avatar » afin de mieux comprendre ce dont il a besoin …

BINGO ! On est pris au jeu de l’entreprenariat !

 

Mais attention ! 

Contrairement à ce que l’on m’avait écrit un jour sur mon ancien blog « la-sep.com » (« Tu veux te faire du fric sur le dos des malades »), on souhaite réellement apporter une aide, une véritable valeur ajoutée par la vente de nos « info-produits ».

Et si nos clients sont satisfaits de ce qu’ils nous ont acheté, en quoi serait-ce un problème que cette activité soit le moyen de gagner notre vie ?

Pouvoir concilier activité professionnelle et plaisir (aimer ce que l’on fait), n’est-ce pas ce dont on rêve tous ?

 

Sur ce blog, j’ai décidé de mettre mon expérience et mes connaissances à profit pour aider les blogs « pro » à devenir des Blogs conformes à la Loi, afin de ne pas risquer d’amendes et de pouvoir se prémunir de tout litige.

 

 

 

(6 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bonjour,

    Je te propose un partenariat, comme à l’ensemble des publiés d’Olivier Roland. A plusieurs, chacun de nos business décolleront plus facilement. Si tu es intéressé, mes coordonnées sont sur mon site. (Je suis l’article publié numéro 30)

    J’espère à bientôt,

    Benoît

  2. Je suis débutante et votre expertise tombe à point nommé. Merci

    1. Bonsoir
      N’hésitez pas à me dire ce qui pourrait vous aider .. je vais voir si je peux en faire un article sur le blog

  3. En tant que débutante, j’ai moi aussi créé un blog , et crée une page yutube, mais je n’arrive pas à décoller, en lisant votre page je ressens l’envie de continuer et de ne pas abandonnez. Merci

    1. Bonjour
      J’en suis contente si j’ai pu vous donner le courage de ne pas abandonner votre projet !

    • sandra on 14 mai 2019 at 21 h 46 min
    • Répondre

    Bravo pour ton article ;
    j’ai également été sélectionnée dans le concours d’olivier
    mon article et le numéro 2
    au plaisir d’échanger
    sandra

  1. […] numéro 3 : Comment j’ai gagné mes premiers 200 euros sur Internet : je vous dis tout !, par Chrystèle Bourély du blog Droit du […]

Répondre à sandra Annuler la réponse

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.